6 mois d’expatriation : premier bilan « Bienvenue dans le monde des TaïTaï « 

ça y est ! On fête nos 6 mois d’expatriation.

L’heure pour moi de faire un premier bilan :

celui du passage du Statut d’Entrepreneure à celui de TaïTaï  (à prononcer t-aïe-t-aïe, qui veut dire littéralement « épouse »)

Attention, ce post est à lire au second degré et avec une bonne dose d’humour 🙂

Et oui, quand tu arrives en expatriation pour suivre ta moitié en Chine, tu n’as pas de Visa de travail et tu te retrouves à la maison toute la journée ! Autant vous dire qu’au début, c’était assez compliqué pour moi après 7 ans à mon compte et indépendante financièrement.

D’ailleurs, je me rappelle mon tout premier repas entre TaïTaï, dans un restaurant occidental (on va pas manger chinois quand même), une semaine après mon arrivée, où les conversations étaient surtout basées sur les extensions de cils, les manucures et surtout « comment se fait-on épiler à Shanghai ? »

Les priorités ont totalement changé, n’est ce pas ? Mais bon, il faut bien occuper nos journées quand même !

Si vous avez l’occasion d’être expatrié(e) ou de venir sur Shanghai, vous croiserez sûrement une des TaïTaï ci-dessous :

Vous trouverez également :

Sans oublier celle qui ne jure que par le Bio et les produits français (mince, j’étais sûre d’habiter en Chine), celle qui Brunch dans la concession française, tous les dimanches, dans un restaurant français…

Et il y a surtout mes TaïTaï toutes simples que j’adore et qui se reconnaîtront 😉

Bref, vous l’aurez compris. Ma nouvelle vie est rythmée par les séances de Yoga, piscine, manucure, coiffure et massage… J’ai vraiment pas le temps de m’ennuyer!

Ah oui, c’est vrai, il y a quand même les enfants et le mari à s’occuper 😉

 

Illustrations : @LaPtiteLu – Tote bag : @mesptitssacs

 


Naissance en Chine

Après notre article sur la Grossesse en Chine découvrez comment se passe l’après-accouchement pour la nouvelle maman chinoise et son bébé.

La maman d’une amie appelle l’accouchement « Le mal joli« . Hummm… Je vous avoue que quand j’ai eu mes contractions à la maternité c’était plutôt « le mal P….. de B….. de M…. » (je vous laisserais compléter à votre guise ces 3 jolis mots ;)) Mais quand ce petit être est déposé sur votre ventre et que vous vous regardez pour la première fois, vous oubliez absolument tout !

Après 3-4 jours à la maternité, vous retournez à la maison et vous pouvez être suivie et aidée par une sage-femme. Et si vous le souhaitez, la famille et belle-famille peuvent venir.

En Chine, c’est une autre histoire.

Pendant un mois entier, la toute nouvelle maman et son bébé doivent rester à l’intérieur et en aucun cas sortir de la maison. Et pendant un mois entier, c’est repos forcé pour la maman.

Ma professeur de chinois me racontait qu’après son accouchement elle était restée allongée, de temps en temps assise sur son lit, pendant que sa maman s’occupait de son enfant et belle-maman s’occupait de la maison. Il s’agit de la tradition la plus connue et respectée par les femmes venant de mettre au monde un bébé : Zuo yuè zi ou rester assise pendant un mois.

Ce repos forcé post-natale permet aux organes de « reprendre » leur place, permet au corps de se réchauffer et surtout permet à la maman de se remettre d’aplomb.

Autre règle, confirmée par ma professeur : ne pas prendre de douche ou se laver les cheveux pendant ce repos. Seuls les linges humides sont autorisés. Pas de maquillage, ne pas marcher pieds nus, porter un chapeau pour garder sa tête au chaud…

Côté alimentation : les plats froids, crus ou acides sont proscrits. Vive les soupes fortifiantes de maman !

Et le bébé dans tout ça ?

Pendant un mois, il est caché. Et ce n’est qu’au trentième jour qu’est organisée la cérémonie Man yué « mois plein »

La famille arrive donc les bras chargés de cadeaux. Des œufs durs peints en rouge (la couleur préférée en Chine) sont offerts à tout le monde.

Autre tradition, au bout de 30 jours, il est temps de raser les cheveux de bébé qui seront gardés en souvenirs sous forme d’une amulette.

Tout comme sa maman, au bout de 30 jours, bébé peut sortir au grand air. Mais, en règle générale,  il faut attendre 100 jours –  la fête des 100 jours – pour que l’ensemble de la famille se réunissent autour d’un banquet pour fêter la naissance.

Autre tradition autour du nouveau né et qui est assez dure pour son avenir : c’est à ses un an que bébé devra faire face à son orientation professionnelle. On place l’enfant au milieu de différents objets : livres, ciseaux, papier, nourriture, jouets divers…. C’est celui qu’il saisira en premier qui définira son avenir.

Et dans chez vous, quelles sont les traditions ?

 

 

 


Lexique de la pâtisserie

Il est vrai qu’en pâtisserie on utilise un sacré jargon. J’espère que ce lexique vous aidera 😉

Il sera complété au fur et mesure des recettes.

A

Abaisser : étaler, étendre une pâte avec un rouleau à pâtisserie ou avec un laminoir. L’abaisse est votre morceau de pâte aplati

Abricoter : napper votre tarte pour la rendre plus belle, ajouter de la saveur et la protéger de l’oxydation et des bactéries. Pour abricoter, utiliser un pinceau et étendre votre préparation sur la tarte : confiture d’abricot, gelée de groseille ou nappage neutre

Apprêtage : temps de pause. C’est la deuxième période de pousse pour les brioches notamment

B

Bain-Marie : mettre de l’eau dans une casserole et faire chauffeur à feu moyen. Disposer un cul-de-poule avec votre préparation sur la casserole. Attention, le bas de votre cul-de-poule ne doit pas toucher l’eau de la casserole

Bec d’oiseau : forme naturelle obtenue après avoir monté les bancs en neige avec du sucre (meringue). Vous le voyez en levant votre fouet

Beurre pommade : beurre ramolli

Blanchir les jaunes: melanger les jaunes d’oeufs avec le sucre

C

Caramel à sec : mettre votre sucre blanc dans la casserole et laisser fondre jusqu’à la couleur désirée. Surtout ne mélanger pas avec une spatule, sinon de gros amats de sucre vont se former. Si vous avez besoin de mélanger, faites simplement bouger votre casserole.

Chemiser : appliquer à l’intérieur et sur les parois d’un moule, une couche de pâte, de beurre, de farine, de rhodoïd…puis remplir ce vide d’une autre composition

Chinoiser : mettre votre préparation dans un tamis pour enlever les morceaux et impuretés.

Corner : utiliser une corne pour enlever l’excès de pâte sur le crochet d’un robot ou racler le fond d’un récipient

Crème Pâtissière : crème réalisée à partit de lait, sucre, œufs à parfumer selon vos goûts. Vous la retrouver en garniture dans les choux, les mille-feuilles…C’est la base de la crème mousseline.

D

Dorer : étaler une fine couche de dorure à l’aide d’un pinceau sur un produit avant de le mettre au four. Cela permet d’obtenir une belle coloration. La dorure est un mélange d’œufs battus.

E

Enfourner : mettre au four une préparation.

F

Façonner : donner une forme particulière à la pâte

Fraiser : écraser énergétiquement sa pâte en la poussant devant soi avec la paume de la main pour obtenir une pâte lisse et homogène

G

Génoise : pâte à base d’œufs entiers battus à chaud ou à froid avec du sucre additionné de farine

I

Imbiber : imprégner intégralement un biscuit dans un liquide pour le parfumer. Le liquide peut être alcoolisé ou non.

L

Levure biologique : champignon microscopique se multipliant. en milieu humide et tiède, la levure entre en fermentation ce qui dégage du gaz carbonique. Ce sont ces bulles de gaz qui cherchant à s’échapper, provoquent la pousse des pâtes.

M

Malaxer le beurre : travailler le beurre pour le rendre plus élastique

P

Pâte feuilletée : c’est une pâte qui a subi des tours. Grâce à cela, elle se développe

Pointage : 1ère phase de pousse de la pâte levée

Pousse : fermentation d’une pâte levée, c’est le développement de la pâte sous l’action de la levure

R

Rabattre : replier une pâte plusieurs fois sur elle-même

Réserver : mettre de côté une préparation

Rompre la pâte : ou dégazer une pâte. Cela permet à la pâte levée de lui donner plus de force et de renforcer son réseau glutineux

Ruban : mouvement naturel d’écoulement d’une pâte quand celle-ci est bien lisse et homogène. Elevée avec le fouet, celle-ci retombe naturellement comme un ruban se pliant sur lui-même

S

Sabler : frotter entre ses doigts le mélange farine-beurre.

T

Tamiser : utiliser un tamis pour enlever les grumeaux d’un produit. Ex : la farine


Expatriation à Shanghai

15 octobre 2017. Arrivée à l’aéroport à 17h, heure locale. 12 heures de vol, 6 heures de décalage horaire (été, 7 heures en hiver). On passe les portes de l’aéroport et on perd nos repères, notre culture, notre langue.

L’aventure de l’expatriation commence !

Au début, quand ma tarte au citron m’a annoncé que nous avions une opportunité de partir à Shanghai avec notre petite fleur, je vous avoue que je n’ai pas sauté tout de suite de joie. Je ne sais pourquoi, mais je n’avais pas une belle vision de la Chine. Pour moi Shanghai se résumait à trop grand, trop de monde, trop pollué. Bref, pas le portrait idéal pour imaginer passer les 3 prochaines années de sa vie en famille. Après une semaine de « voyage découverte » pour découvrir cette ville hors normes, mon opinion a changé. Notre décision était prise. Et le mot expatriation est devenu synonyme de Nouveau départ, de Renaissance.

Au moment où j’écris ses lignes, cela fait 3 semaines que nous sommes expatriés au pays du à Shanghai. Et vous savez quoi ? C’est le pied !

Se retrouver dans un continent, un pays, une ville inconnue et devoir tout recommencer, c’est une chance incroyable.

Alors voici Shanghai, cette ville démesurée dans laquelle nous allons vivre ces 3 prochaines années :

Vue du Hyatt Hôtel (la plus belle vue), quartier financier Lujiazui

Shanghai tower (l’ascenseur vous emmène au sommet des 95 étages en 43 secondes !)

Pearl Tower

Notre résidence (côté Pudong), 30 buildings, 6000 habitants 😉

Shanghai est la ville la plus peuplée de Chine, une des plus grandes mégalopoles du monde avec près de 25 millions d’habitants. Elle est située sur la rivière Huangpu et est donc divisée en 2 parties : Puxi et Pudong qui signifient respectivement à l’ouest et à l’est du Pu. C’est exclusivement du côté de Puxi que la ville s’est développée puis depuis quelques décennies Pudong est devenue une zone de construction. Le nombre de gratte-ciels est assez impressionnant !

Côté climat, nous sommes en zone sub-tropicale humide. Il vaut mieux éviter de venir visiter Shanghai en été. Avec l’humidité, vous pouvez avoir un ressenti de 45°. Les hivers sont doux mais peuvent être parfois très froid. La meilleure période pour découvrir Shanghai est au printemps et début d’automne.

Résultats de recherche d'images pour « carte chine shanghai »

Il y a tellement de choses à vous raconter que je ne peux le faire en un article 😉 alors à très vite pour la suite des aventures !

 

Encore plus de photos à découvrir sur Instagram 😉

 

 


Nouveau départ en Chine !

Bonjour mes petits citrons,
Il y a 6 ans, j’ai écris une recette toute simple :
 
« Dans une cocotte, mettez une bonne dose d’amour pour la cuisine et la pâtisserie, mélangez avec de la bonne humeur, du partage et de la créativité. Saupoudrez le tout avec des éclats de rire d’enfants passionnés.
Assaisonnez de gourmandise et laissez mijoter quelques heures… »
Les Doigts dans le Plat sont sortis du four et c’est cette recette que j’ai suivie avec les enfants, à leur domicile, pour leur permettre de partager, façonner, de développer leurs sens, pour leur donner envie d’imaginer, de créer, de découvrir.
J’ai eu la chance de partager ma passion avec près de 1200 chefs en herbe. La folie !
Je suis allée au bout de ma passion en passant mon CAP Pâtissier en candidat libre.
Mon diplôme en poche (ouhouhouh !!!! danse de la joie ;)), c’est l’heure d’écrire un nouveau chapitre, de prendre un nouveau départ . Direction Shanghai !
Ce blog « Amoureuse d’une tarte au citron », c’est donc un concentré de recettes faites avec et par mes chefs en herbe, des recettes citronnées et acidulées, des recettes « nouvelle tendance » (sans lait, sans beurre, sans œuf, vegan) mais également des voyages et découvertes culinaires.
Bonne balade !
Besoin d’une info ou simplement envie de papoter: infolesdoigtsdansleplat[at]gmail[point]com

Bienvenue !

Hello,

« Amoureuse d’une tarte au citron » retrace mon univers de passionnée et diplômée de pâtisserie.

Vous découvrirez des recettes citronnées et acidulées, des recettes faites pour et par les enfants, des recettes sucrées-salées, nouvelles tendances…Je vous emmène également dans mes bagages pour vous faire découvrir de nouveaux horizons culinaires à travers des voyages, des portraits et ma vie d’expatriée à Shanghai.

Ce blog est conçu comme un magazine. Alors n’hésitez pas à le découvrir de haut en bas, à le feuilleter, à (re)découvrir les recettes.

Bonne balade et découverte gustative !